Transport ferroviaire : se faire prendre pour des valises

Il y a un an, le Premier ministre Philippe Couillard promettait 100 millions de dollars pour la réfection du chemin de fer gaspésien. Gaétan Lelièvre, député de Gaspé, avait alors applaudi. Aujourd’hui, force est de constater que rien ne bouge, que les seuls travaux effectués ne sont que cosmétiques et qu’aucun échéancier n’est prévu. Le gouvernement est-il otage de ses fonctionnaires? Y a-t-il une véritable volonté gouvernementale? Pourquoi le tronçon Gaspé-Percé est-il tributaire de l’ensemble du rail gaspésien? Gaétan Lelièvre nous partage ses impressions.

(Visited 57 times, 1 visits today)

You might be interested in

LAISSER VOTRE COMMENTAIRE